Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2017

LE FEU QUI SE REPETE

Avec tes rimes pures suspendues comme des lacs d’eau. Avec tout le pain de tes mots, ceux écrits en hauteur et en épaisseur, et ceux écrits au secret de ton cœur, au petit jour, tu m’as fait reine de ta chair, et princesse de tes os. Artisans couturiers de nos billets, nous possédons le modeste et merveilleux exercice de faire rejoindre nos fleuves en déchirant la distance comme un feuillet. A cause de tout, de nous, de l'instant présent, de demain, et de bien plus loin.  

Contre ta poitrine, le temps solde ses comptes, se suspend, s’éternise, se détache de la grande horloge balançant son arrogance. Inestimable trésor dominant toutes mes pensées. Je m’endors sur ton nom en foulant les eaux dormantes du sommeil comme on foule du raisin mûr. Chaque matin est un début de concert permanent. Le roulement d’une petite pluie. La bataille des fleurs dans le battement des pétales mouillées. Les ilots de pierres de nos Corbières dressées comme les ombres vespérales des cohortes romaines. Les chemins courant comme de jeunes rois entre vignes et genets.

De mes yeux de nuit à mes yeux de jour, tout me ramène vers le miel lourd assiégeant le fond du ciel et le jus sucré de nos baisers. J’écoute le petit bruit de mon existence qui te devine et celui de ton souffle au bord de tes lèvres, la chaleur fraîche de tes bras étreignant ma taille comme un fruit, mes hanches de lune où tes doigts s’enracinent. Avec cette sorte d’interdiction inépuisable de m’en détacher. Il nous tombe tous les parfums du monde d’une charpente d’or et de cédrat. Comme une manière de tendresse, la voûte verse doucement sur nous son puits d’éternité. Notre chapelle en feu renverse le soir comme une église réveillée. Tu es là à me tendre la vie. Avec mon amour qui n’a de cesse et le tien qui te consume. Explorateur de mes frontières auquel j’ouvre à jamais l’infini qui t’es destiné.

Ariana Barras

Commentaires

???????? Mais quel est l'heureux destinataire ??

Écrit par : Laura | 22/06/2017

Les commentaires sont fermés.