Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/03/2017

D'UNE INFINIE SIMPLICITE

Sous ce ciel d’un bleu insensé avide de pierres arides, de chaises fendues de fatigue et de vieux moulins désarmés. Dans ce pays de carignan carrossé fut un temps par des hommes forts et fiers et des charrettes foisonnant le raisin de la terre, les villages se mêlent de tous et de tout. Du soleil chaulant les vignes et les sentiers, du nom des fleurs, des oiseaux et des étoiles. Ici se fredonne le charme des bancs usés sous les fenêtres pastorales où s’accrochent les roses éclosent sous le vent et les secrets. Une cour discrète sur laquelle des messagers descendent le soir pour raconter une passion amoureuse dérobée. L’obstination des superstitions et des légendes adossée aux traditions installées autour des fontaines. Les dalles résignées des églises aux chœurs vides et voûtées. Il y a chez nous de quoi ôter tout prétexte à l’obscurité.

Il est six heures, dimanche luit dans les couleurs du levant sur mes pieds nus et ma chemise blanche retroussée. Fredonnant un aria pris entre mes lèvres malhabiles, soulevant de mes mains blanchies, la farine, le sel, la levure et la première eau. Pétrissant et façonnant. Pliant et repliant. Accomplissant ma modeste peine penchée sur mon ouvrage. A cet instant précis je pense au pain patiemment élaboré que je poserai à midi au centre de la table comme si j’en étais le levain. Je pense à la finalité, au partage qui sera fait, à ce moment sacré. A l’évidence du mot « agapé », dont la définition me semble toute entière et résolument saisie dans ces gestes fondés de générosité. Dans l’immense simplicité d’une petite chose qui nous unit. Rappelant la véritable vocation du pain façonné par les mains en résonance avec l'esprit de nos agapes, nourrir chacun au-delà de la chair par le partage, le don de soi et la transmission.    

Ariana Barras   

Les commentaires sont fermés.