Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/03/2017

FAISEURS DE DEROUTE

En résonnance avec toi. Marianne fille éplorée de la République regarde sa mise en berne sans drapeau puisque désormais déposséder de ses siècles de culture expédiés aux oripeaux. Dévorés par l’amertume d’une déconvenue non assumée, le désaveu marqué sur le portrait. La rançon des prélats déchus se paye à taux d’usure comme les emprunts d’états valsent en démesure.

On aurait pu croire que le tumulte au loin venant de l’horizon, était celui de la cavalcade des sabots. Ce ne sont que vacarmes arrangés. Que le bruit des chaînes rompues monterait en récital à la pointe du jour. Que non ! Point de contestation ! Il faudrait être debout pour s’en défaire à coups de bâton ! 

La hiérophanie tient bon le pavé avec sa dictature insidieuse qui selon avance laborieuse dans son entreprise de démolition. Les trottoirs demeurent livrés à un long sillage de chiens pissant sur les réverbères. Et toujours pas de grognards à l’horizon pour aller chercher querelle à l’empereur et à sa horde de suiveurs. C'est vrai qu'il faut se hisser à la pointe de l’indocilité pour aller arracher les gerbes de la liberté.

Je crois que j’ai le cœur en bataille et la page en vers vengeurs !

Ariana Barras  

Les commentaires sont fermés.