Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/02/2017

LA LAMPE DE CEYLAN

Ce blog est une fenêtre dégagée sur la voie lactée. Avant tout une réponse au plaisir d’écrire. L’impérieux besoin de décapiter les murs et de faire danser les frontières pour élargir mon champ aux étoiles. Et puis ouvrir des passages permet d’en fermer d’autres en faisant chanter des voix originales. Préserve les sensations extraordinaires et le merveilleux des émotions. Une manière de remettre du vent sous mes cheveux et un banc de lumière dans mes yeux. L’amour de la vie a fait de moi une rivière récalcitrante au renoncement et à l’oubli.

L’écriture donne un pouvoir sur les choses et le monde. Impose de combattre l’étroitesse de l’existence, et d’entrer en sédition avec soi. Le refus d’être un simple passager périssable ou la voix altérée d’une fontaine. C’est l’acharnement de la création pour perpétuer la vie et faire reculer la mort même si le temps est un gisant de papier. Je préfère me tenir debout pour vendanger les mers, et faire grimper la vigne sur la pente des coteaux en écoutant le rire épais de l’air salé. Composer un pays où les oiseaux sont rois. Où les chapelles allumées font loi. Où l’on vit plusieurs fois. Où l’amour suit les marées pour se renouveler…

Je crois que mon rythme est alchimique. La soif d’écrire, le feu de l’élan. L’accord de trouver une phrase juste. La musique des mots peut s’enrouler par pages entières dans ma tête à tout moment à la cadence d’un oratorio. Les mots se sont bouturés à ma chair et toi semble-t-il à mes os. Tu sais que l’azur est toujours sous la pierre. Laisse-moi seulement nettoyer un peu la lassitude de tes yeux. Orner ton horizon de son logis sans fin avec ce couchant rubis hissé en cabochon.    

Ariana Barras     

Les commentaires sont fermés.