Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/02/2017

CONTREFORT DE SOI

De nos piliers, invariablement celui qui m’interroge en particulier reste le quatrième. Non par attirance pour le non visible, mais parce qu’il est précisément un trait d’union avec le visible. Lien entre notre face cachée et la réalité. Le filigrane de ma propre énigme que je tente de délacer. Le désir de complétude logé chez ceux qui explorent. L’incarnation du Mystère s’opposant au néant. L’attribut de mes résistances. Il est vrai que sous cette  charpente de lumière tout nous ramène vers le milieu. Vers un équilibre des forces extériorisées, évoqué par le nuancier de gris dérivé de notre damier.   

Finalement peu intéressée par la prévalence des réponses. Mon âme voyageuse et passionnée préférant à l’aboutissement, la remarquable randonnée offerte par l’existence. Ensuite, je suppose que chacun s’approprie ce lieu à sa manière. Ce qui pour certains est abordé comme un aspect théâtral. Dont on observe au mieux un espace convenablement agencé, au pire que l’on considère distrayant si une part de nous est restée sur le parvis, agit en moi comme une spirale m’embarquant manifestement vers ma caverne de Platon.

Mouvements ordonnés, sons, silence, lumières, course des cycles, paroles pondérées, sérénité. Rien n’est attribué au hasard. Et pourtant loin de placer l’esprit sous tutelle. Il l’en extrait, l’élève, le féconde. Lui confère une plus grande liberté de penser. Néanmoins, se hisser ne suppose pas d’adopter une allure condescendante. Se serait s’égarer de ce qui nous anime. Au contraire, la hauteur autorise une mise à distance des choses pour mieux aborder le réel. Et puis s’entretenir avec soi, n’est-ce pas une belle façon de s’entretenir avec le monde ?

Ariana Barras               

Les commentaires sont fermés.