Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/02/2017

CHAQUE HOMME VIENT AVEC SA MUSIQUE

Abandonner la souffrance, les ressentiments, et la mélancolie dans les versants d’hier. Déraciner une espérance prodigieuse à ces passages escarpés. Refuser de vivre dans le passé mais consentir que le passé vive en moi. Par-dessus tout, mobiliser mes souvenirs au service d’un présent et d’un lendemain que je veux lumineux.  

A examiner l’envers de mon ouvrage qui est celui de toute une existence, j’aurais voulu en rattacher les points dans une parfaite concordance à l’écart des fausses promesses. Pourtant à présent j’en distingue clairement l’ordonnance, dont les compositions sont à l’évidence reliées par l’intensité de la vie et la passion.    

J’en suis venue à accepter que l’intention lancée retombait parfois à côté de l’objet. Néanmoins convaincue que c'est là une manière de susciter le désir de se renouveler plutôt que de se répéter. Selon, je préserve ma mémoire demeurant la pierre angulaire sur laquelle s’érige ma capacité à évoluer en me frayant un accès vers la liberté.  

Voilà de quoi assister à l’éloquence du jour se lever sur l’horizon et les hommes. Planter la flamme de mes yeux irisés dans le matin pour relancer l’imagination et l’acuité. Puis se savoir conquérant, lorsque l’on sort de la nuit avec l’envie ravageuse de savourer quelque chose ! Comme écouter le monde bouillir contre ton cœur, ton souffle qui suit le vent. Ça ressemble un peu à une averse de bonheur essuyant le printemps.               

Ariana Barras    

Les commentaires sont fermés.