Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/01/2017

AU LAIT DE TA TENDRESSE

Ce matin quelque chose est monté dans l’air cerné de blanc. Sans doute la sonate d’une comptine s’égrenant comme un doux aveu faisant du ciel une mosaïque jaune et bleu.

Voilà ce que tu façonnes quand ton regard va se perdre sur l’horizon, entre les deux balustrades vernies de l’amour et de la passion.

Et moi j’ai ton sang aux tempes qui découd en moi comme l’indécence d’un volcan,

J’ai devant mes yeux la nuit et son incendie qui s’allume dans tes prunelles,

J’ai devant ma bouche ton fruit coquelicot sous la lune en robe de noce,

J’ai tout en moi qui cède dans l’or à la lueur de ton corps,

J’ai le temps de la joie qui lance son cri, et la vie qui nous répond et nous sourit,

J’ai nos lieux, nos seuils, et nos préférences, et j’ai aussi la douce impatience de ne pas savoir quand,  

Comment te le dire autrement ? Je ne changerais jamais d’Amour comme on change de saison, d'année ou de jour.

Ariana Barras   

Les commentaires sont fermés.