Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/12/2016

LE TEMPS DES MOISSONS

Encore une bouteille à la mer... Là où j'expose les dommages subis par la lame de ta dague. Tu lis mes silences comme une contrainte que je me serais imposée comme s’ils relevaient du registre des actes délibérés. Mais à présent peu m’importe, mon intention reste belle et rien de saurait l’entamer ! Pour aller plus loin, en déposant à tes pieds la reconnaissance de mes défaillances, je n'ai pas simplement posé la besace de nos carences réciproques que je n'ai plus aucune raison de porter.

En admettant ma vulnérabilité face à la douleur, j'ai acté mes manquements pour les utiliser et me faire le serment de les combattre coûte que coûte ! Prendre conscience de ses imperfections est le premier palier, les avouer en est un autre, quant au dernier il passe par la volonté de ne pas les reproduire et celui-ci nécessite un bon coup de maillet ! Et étonnement il a été fabuleusement indolore, et pour cause je ne nourrissais déjà plus le tissu de ma faiblesse.

N'ayant pas un goût naturel pour l'obscurité, je n'ai eu ni la complaisance ni même le désir de m'étaler avec elle dans un long fleuve hivernal en éclusant ses eaux saumâtres. Pour laisser place à la joie de vivre qui me caractérise et t’annoncer qu’elle est bien là à renaître avec un grain de gourmandise, vivante comme moi et même plus qu'avant !

Voici ce dimanche éclairé comme un trésor vidé de son hiver portant en lui la vraie flamme de notre St Jean, la superbe lumière de ma renaissance ! Prends ce triomphe avec moi comme une belle récolte, celle du bon grain sur l’ivraie que je t’offre à partager pour te donner autant de force que tu peux le désirer. Car désormais pour fermer décembre et ouvrir janvier je n’ai que cela à te donner si ta fenêtre est encore ouverte ? L’éclat de ma joie, ma douceur infinie et tout le mordant rougeoyant de la vie !

Ariana Barras

Les commentaires sont fermés.