Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/11/2016

LA BAS, TOUT LA BAS

J’aurais voulu t’emporter au bout du monde, là où chaque jour serait un prélude et là où il ne serait plus question du pourquoi, du quand et du comment. Là où les perspectives sont perpétuelles et là où les parcelles de terre sont comme des lettres égarées qui cherchent leur énoncé…

Là où les hommes vivent en exil d’eux-mêmes et là où les seules portes que l’on ouvre sont celles qui mènent à l’intérieur de soi. Là où nos pensées sont limpides pour lâcher prise et là où les qualités humaines sont supérieures aux variations cérébrales…

Là où l’on ne voit que joies de vivre des petites gens puisque l’opulence, la puissance, la colère et les certitudes seraient illégales.

Là où l’arrière-pays aurait pour nom Byzance, Vérone, Florence et Constantinople pour nous lancer dans de formidables aventures…

Là où on ne prendrait plus une ride et là où il n’est plus question d’ennui et de gaspillage de soi pour vivre ensemble cinq mille ans et sans doute davantage ?

J’aurais voulu t’emporter au bout du monde, tout là-bas… mais il faudrait que tes bagages soient moins abondants !

SavalLd’Arvo

Les commentaires sont fermés.