Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/11/2016

NE RIEN GACHER DE TOUT CA

Quand un Homme ne retient rien de lui, se dégraffe comme on se met a nu, il met à genou la femme qui le regarde par sa noblesse. Combien de fois m'as-tu précisée la force de ton amour et la beauté de ta tendresse ? Combien de fois tes mots ont-ils arraché des perles de pluie aux vitres de mes yeux ? Combien de fois m'as-tu laissée bouleversée par tes gestes soyeux ?

Tu as si souvent remis un bout de lune sur l'horizon ? Avec ce regard pointu d'Homme et d'enfant qui prend la vie au défi. Tu parais avoir assez d'encre et d'eau pour nettoyer la part veule des hommes. Il suffit de te donner les cris sous les orages, pour que tu refasses le monde à partir d'un minuscule éclat rouge au milieu des braises endormies ! Avec toi l'aube n'est pas dorée, elle est polychrome !

En regardant les vignes orange de novembre, je me dis que toutes nos choses sont belles malgré certains de tes silences... Je me dis aussi qu'il faudrait sans doute un livre ou une saison entière pour raconter ta sensibilité qui ne peut se déployer ailleurs qu’entre terre et ciel. 

Dans la splendeur de l'automne qui s'incline dans l'hiver, te lire est comme attrapé un sourire en plein vol, saisir quelques notes de piano, ou découvrir le petit jour serti sur l'élégance d'une rose. Tes mots sont sans pareil, il y a assez de possibles en eux pour se moquer d'hier !

Ariana Barras

Les commentaires sont fermés.