Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/11/2016

LE JOUR RENAIT ICI

Je t’en prie, surtout ne ferme rien, ni tes volets, ni tes mains ! J’ai poussé la nuit jusqu’à lumière. Le matin s’est ouvert sur ton sourire plus radieux qu’hier. Tu étais là, le visage éclairé, les bras tendres et ouverts, les yeux au bord de la rosée, j’ai glissé contre ta joue, ma douceur contre la tienne, et la brume s’est levée sur nos respirations mélangées au ciel et au miel.

Alors, laisse-moi te parler de l’épaisseur de la grisaille tombée en spirale au bord du chemin, laisse-moi te parler du fond tiède et délicat de te savoir là, laisse-moi te parler de nous, laisse-moi te parler du vent qui porte ta voix jusqu’à moi, laisse-moi te parler de tes mots qui prennent possession de l’espace entre l’azur et la terre comme des gouttes d’eau pures et légères, laisse-moi te parler de la senteur chaude des beaux jours, laisse-moi te parler des incandescences d’une romance, laisse-moi te parler du soir et du matin que j’ai pris dans les bras, laisse-moi te parler des émotions qui me remplissent, laisse-moi te parler de toutes ces gorgées de soleil qui n’attendent que toi, laisse-moi te parler de l’après-midi qui vient à l’odeur de juillet !

Ariana  Barras

Les commentaires sont fermés.