Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/10/2016

UN PEU DE PLÂTRE SUR NOS FISSURES 2

Que : « la lumière croît et resplendit dans les ténèbres », n’est pas une phrase toute faite sortie de la bible, ou la théorie non déchiffrée d’un manuel d’apprenti. C’est toute la synthèse de ma vie. Les mots vécus, puis médités et pénétrés par mon esprit. C’est là que tous s’anime, lorsque l’Essence primordiale féconde le Verbe, le Verbe où Tout commence comme le matin qui s'ouvre sur un immense jour. Lorsque le Verbe se fait créateur d’intentions et producteur d’actions, lorsque l’ordre né du chaos.

Le sens profond de l’existence sur ce que nous faisons de nos expériences, sur la manière dont elle opère à l’intérieur de notre boue, au fond de notre laideur, soit pour l’entretenir et nous appauvrir, soit pour la nettoyer et nous enrichir. Avant que le ciel ne se ferme sur mes yeux il ne restera que ça, le bien que j’aurais fait, ou le pas trop de mal, et cette richesse, ou cette pauvreté amassée, et comme je crois en un « après », j’aime autant partir avec quelques joyaux…

Ce Pardon est le perron éclairé par la Lumière pure de la Providence où je veux voir resplendir la beauté de nos âmes ! Il est au-delà de tout, une délicieuse manière de nous relever un peu ensemble. La lueur délicate d’une alternative au renoncement, un halo d’espérance, peut-être l’aube d’une renaissance, ou d’un nouveau départ, va savoir...? N’est-ce pas aussi la plus belle des façons de retrouver pleinement et sincèrement la parole que nous avons égarée…?

Et puis, rien ne me trahirait davantage que de me perdre moi-même en reniant ce que je suis, et en cultivant une ivraie que je n’ai pas semée dans mes tranchées. Et tant qu’à faire je préfère et de loin, moissonner le bien, et le beau. Et puis souviens-toi, à nous deux, nous vallons les vallées qui s’étendent sous nos yeux. Et j’ajoute, à nous deux, nous sommes si riches de la chose et des mots !     

Ariana Barras  

Les commentaires sont fermés.