Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/09/2016

A L'OMBRE DE SON AMANDIER

C'est un 15 septembre gris et blanc comme les autres depuis trente ans. Un 15 septembre où une maman part pour la voie lactée dans le fracas silencieux d’un cœur brisé par un matin brumeux hors du temps.

C'est un 15 septembre où le cœur d'un Homme bouleversé est simplement celui d'un Enfant à jamais déchiré comme un ciel d'orage, et pour toujours esseulé par un départ éternellement prématuré.

C’est un jour où les senteurs de son bel amandier se mêlent à celui des vases de fleurs recourbées comme des grappes d'amour au-dessus du marbre de sa dernière demeure.

C'est un 15 septembre où la mémoire de ton enfance ruisselant contre son sein de maman revient te visiter comme le plus violent de tous tes parfums et le plus beau de tous tes romans.

C'est un 15 septembre qu'il faut laisser s'écouler et partir comme la lumière divine monte et décline de l'aube jusqu'à la fin du jour, sur le sourire si merveilleux de ta tendre maman moissonné à ta vie et arraché à tes yeux injustement.

C'est un 15 septembre qui sonne sur l'air pesant d'une cloche d'automne et des feuilles qui tourbillonnent, puis s'envolent vers Elle aussi tristement que le vol chagriné de ce grand oiseau blanc.

Ariana Barras

Les commentaires sont fermés.