Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/11/2015

L'AMANDIER

L'essence fraîche et si présente de ce parfum porté par le souffle de cette brise, perça ma mémoire aussi sûrement que la flamme des souvenirs qu'elle fit surgir.

Les auréoles éclatantes de mon enfance enveloppée dans ces jupons de tendresse, pressé et caressé d'amour, le cœur enlacé et glorieux, ruisselant de Toi.

Nos allées et Lui se dessinant tout au bout dévoilant un délicat parfum de vanille, lorsque l'automne implorait à ces coques de céder sous l'esclandre de ses avances, soutenue par les exigences des rayons de nos soleils enchantés.

Arborant cette robe opaline évoluant vers un voile rosé, composé autour des pétales légers et fragiles de ses rameaux.

Et moi les genoux flanqués à terre quand tu cessas de respirer cette beauté princière, que pour toi je voulais indéfiniment éblouissante.

Les racines indulgentes de ton amandier accueillent encore le cours d'eau de mes pensées, pour se recouvrer la sentence de ce trop grand espace que tu m'as laissé.

Et la romance consumée de mon enfance, refermée sur ta finesse et la grâce de ton sourire, et sur Toi éternellement au-dessus de tout.

Ariana Barras

Commentaires

Il ne sait pas encore la chance qu'il a cet amandier d'être autant admiré... il vivra encore des décennies mais dans une abondance retenue. Toujours est-il que ces fruits murs jaillissent toujours de la corne.

Savall

Écrit par : Savall | 12/11/2015

Les commentaires sont fermés.